fibromyalgie et activité physique, compatibles ?

Fibromyalgie et activité physique, compatibles ?

La fibromyalgie est une pathologie complexe. Les personnes qui en sont atteintes se plaignent principalement de douleurs diffuses. Le problème ? Personne ne sait vraiment ce qui en est à l’origine. Forcément, lorsque la cause est inconnue, il est difficile de la traiter. Ainsi, le corps médical a pris l’habitude d’agir sur les conséquences pour aider les patients à mieux vivre avec la maladie.

Antalgiques, anti inflammatoires et même anti dépresseurs sont couramment utilisés. Et s’il existait d’autres moyens de se soigner ?

Tout d’abord, il faut savoir que votre état n’est pas définitif. Vous pouvez vous débarrasser de vos douleurs ! Si les médicaments sont une possible solution à tenter, vous avez d’autres voies à explorer. Naturopathie ? Sophrologie ? Acupuncture ? Tout est bon à prendre.

Mais… et si vous arrêtiez d’attendre vos rendez-vous médicaux avec impatience en espérant un miracle ? Et si vous décidiez de vous reprendre en main ? N’oubliez pas que vous êtes le principal acteur de votre santé.

Pour cela, agissez sur les 4 piliers principaux de votre santé : sommeil, stress, alimentation, et bien entendu activité physique.

La question que vous vous posez actuellement est la suivante : l’activité physique est-elle vraiment conseillée dans mon cas ? J’ai mal ici, et là, ne vais-je pas me faire encore plus mal ? La réponse est : oui et non. L’activité physique est vivement conseillée dans les cas de fibromyalgie et n’entraine pas d’aggravation des douleurs… A condition qu’elle soit adaptée et bien réalisée.

Pour prendre soin de votre santé et espérer faire diminuer voire disparaître vos douleurs, il est fortement conseillé de pratiquer une activité physique adaptée. Pour cela, vous pouvez en parler avec votre médecin qui vous orientera vers des personnes compétentes. Vous pouvez aussi me joindre via les formulaires de contact présents sur mon site.

Si vous vous sentez capable de vous sportiver seul(e), vous pouvez aussi ! Dans ce cas, procédez comme ceci :

  • Soyez progressif

    Si vous n’êtes pas du tout sportif, commencez par de la marche. N’essayez pas de mettre trop de difficulté dans vos séances.

  • Soyez régulier

    Il est inutile de faire 2h de sport d’un coup, une fois tous les 36 du mois. C’est un peu comme faire un régime une journée par mois : c’est inutile. Vous vous ferez du mal pour rien.

  • Ecoutez-vous

    Si vos douleurs sont plus fortes que d’habitude, restez au calme. Si vos douleurs augmentent trop pendant votre pratique sportive, stoppez la séance. Suivez votre instinct.

  • Ne négligez pas l’échauffement

    Prenez 10 minutes avant chaque séance pour vous préparer tranquillement à l’effort

  • Ne négligez pas le retour au calme

    Le retour au calme est presque aussi important que l’échauffement. Après chaque séance, prenez 5 minutes pour faire quelques étirements ou exercices doux.

  • Intégrez les étirements

    Les étirements vous permettront d’améliorer votre souplesse musculaire et ligamentaire. La raideur est génératrice de blessures en tout genre alors donnez-vous les moyens de la maintenir à distance

  • Travaillez votre capacité cardio-vasculaire

    Les douleurs que vous ressentez chaque jour peuvent vous mener à un isolement plus ou moins important et à une diminution de vos capacités cardio-respiratoires. Ne tombez pas dans une spirale avec un déconditionnement à l’effort. Ne vous laissez pas aller !

La fibromyalgie est une pathologie terriblement difficile à vivre pour la personne qui en est atteinte. La bonne nouvelle, c’est que les patients ont les clés en main pour améliorer leur qualité de vie. Qu’attendez-vous pour réagir ?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *